bg marseille

Agence web Marseille.
Agence-webmarseille.com est un blog pour vous accompagner dans vos démarches digitales

Les erreurs d’ancres de lien les plus connues ?

Le Netlinking et le maillage interne font partie des principaux leviers d’un bon référencement. Ces deux principes ont en commun l’insertion de liens dans le contenu d’un site. Cela implique aussi l’utilisation d’ancres qui sont des mots ou groupes de mots servant de support à ses liens. Ils doivent être correctement choisis pour espérer être visibles des moteurs de recherches.

Ce qu’il ne faut pas faire

La première chose à éviter est l’usage abusif des ancres à correspondance exacte. Il s’agit de mots-clés qui définissent avec précision le thème de l’article cible du lien. Bien que dans une certaine mesure cette méthode peut être efficace, il faut l’employer avec modération.

D’un autre côté, il importe également de faire attention à la sur-optimisation. C’est une erreur que beaucoup de non-professionnels ont tendance à faire. En effet, insérer plusieurs fois un lien sur une même ancre dans un seul texte est pénalisant. Les moteurs de recherches sanctionnent de plus en plus ce type de pratique.

De l’autre, certains annonceurs manquent de cohérence dans leurs choix. Si les ancres utilisées n’ont aucune relation avec les thématiques abordées par pages de destination, le référencement sera mauvais. Il ne faut donc pas sélectionner les termes au hasard, car les algorithmes sont capables d’évaluer la pertinence des correspondances.

Enfin, certains rédacteurs font également l’erreur de placer les ancres à des endroits peu recommandés dans le corps du texte. Les liens se retrouvent alors en bas de page, là où les internautes vont rarement. Les chances d’obtenir des clics sont donc considérablement réduites.

Les bonnes pratiques à suivre

Afin d’éviter les problèmes liés à la suroptimisation et l’utilisation abondante des mots-clés, il est nécessaire de varier les ancres. Certaines études ont mis en lumière que le nom de la marque ou l’entreprise est à privilégier. Ensuite, en quantité plus réduite, il faut prendre le nom de domaine du site de destination. Viennent après l’URL brute, le titre de la page, etc.

Par ailleurs, les ancres doivent également interpeller le lecteur. Certains mots de call-to-action s’avèrent efficaces comme « plus d’informations ici », « suivez ce lien »… Sinon, il convient de leur apporter de la visibilité en les plaçant dans les premiers paragraphes du contenu. C’est aussi pour cette raison qu’inclure les liens dans les titres ou sous-titres peut être intéressant.

En outre, il faut pouvoir offrir aux internautes une expérience de lecture fluide. Les ancres sont par conséquent à intégrer de manière naturelle en respectant au maximum les règles de grammaire et d’orthographe. Les robots d’indexation des moteurs de recherches parviennent aussi à déterminer si l’insertion d’un lien s’est faite de manière pertinente. User d’un mot clé sémantique est une alternative intéressante pour conduire vers un lien pointant vers un contenu similaire. Cela évite de répéter les mêmes mots clés.

Par exemple, si l’ancre est « sac à main », le lien ne doit pas rediriger vers un site de vente de voiture. C’est essentiel non seulement pour les visiteurs, mais aussi pour les moteurs de recherches de garder une certaine logique. Suivre toutes ces recommandations limite ainsi les risques d’être pénalisés.

Les commentaires sont fermés.